Lasagnette

Tout savoir sur les pâtes

Économiques, faciles à conserver et à préparer, les pâtes ont toute leur place dans notre alimentation au quotidien. Longtemps exclues des régimes, elles sont maintenant reconnues pour leurs nombreux bienfaits !

Pour une alimentation saine et variée :

Les pâtes sèches sont pauvres en lipides et constituées principalement de glucides complexes (sucres lents), de fibres, de minéraux (magnésium, phosphore, cuivre, potassium, calcium, fer, zinc, sélénium, manganèse) et de vitamines B (B1, B2, B5, B6 et B9) et E.

Grâce à une digestion lente, elles rassasient longtemps pour un apport calorique faible, seulement 350kcal pour 250g !

Leurs nutriments sont diffusés lentement dans le corps assurant un apport d’énergie et une action coupe-faim durables. Elles sont par conséquent l’alliée des sportifs, enfants et adolescents, pour qui les glucides complexes peuvent représenter la moitié des apports nutritionnels quotidiens.

De même que pour le pain, il est préférable de consommer les pâtes complètes pour bénéficier d’un meilleur apport en fibres et minéraux.

Les pâtes ne font donc pas grossir, dans la mesure où l’on respecte les proportions et que l’on limite l’apport en graisses et en sucres. En effet, les sauces bolognaise ou carbonara peuvent apporter jusqu’à 400kcal supplémentaires !

Comme leur goût plutôt neutre autorise une cuisine variée, chacun peut laisser libre cours à son imagination, avec des recettes simples, gourmandes et originales : un filet d’huile d’olive, des épices, une sauce cuisinée, des légumes grillés, en accompagnement de poisson ou de viande, gratinées au four, en salade, dans un bouillon ou une soupe,…

spaghetti-légumes

Leur composition :

Les ingrédients de base des pâtes alimentaires sèches sont la semoule de blé dur et l’eau.
Elles peuvent être aussi faites à partir de farine d’autres céréales (blé noir, épeautre, riz, maïs,…), avec des œufs, des légumes (tomates, épinards,…), des colorants (encre de seiche, carotte,…).
Elles peuvent être aussi fabriquées avec de la farine semi-complète ou complète (ou intégrale). Plus riches en fibres, elles rassasient plus durablement et améliorent le transit.
Le taux d’humidité inférieur à 12% des pâtes sèches permet d’assurer une très longue conservation.

Les pâtes aux œufs sont un peu plus roboratives et moelleuses.
Sèches ou fraîches, elles doivent contenir minimum 140g d’œuf ou de jaune pour 1 kg de semoule. Pour bénéficier de l’appellation Pâtes d’Alsace elles doivent contenir au moins 7 œufs par kilo de semoule de blé.

Quant aux pâtes fraîches, achetées dans le commerce ou faites maison, ces pâtes se conservent au frais quelques jours. Pour une meilleure qualité elles sont élaborées avec de la semoule de blé. Il est possible de les réaliser à base de farine mais elles seront de moins bonne qualité.

 

Chez day by day, nous vous proposons sans emballage, et en quantité libre plus de trente variétés sélectionnées : semoule de blé dur, aux 3 œufs, aux 7 œufs, complètes, semi-complètes, à base de maïs ou de riz, en coquillettes, farfalle, torsades et fusilli, spaghetti, macaroni longs et coupés, knepfles et spaetzle, vermicelles, penne, tagliatelles et nouillettes, lasagnettes…

 

pates-spaghetti-cuisson

Les règles d’or de la cuisson des pâtes :

  1. Prévoir 1 litre d’eau et 10g de sel pour 100g de pâtes et une grande casserole
  2. Mettre l’eau à bouillir. Pour économiser en énergie penser à mettre un couvercle et ajouter le sel seulement au moment de l’ébullition, car il ralentit la montée en température.
  3. Plonger les pâtes dans l’eau bouillante et baisser le feu pour maintenir l’ébullition sans risquer que l’eau ne déborde de la casserole.
  4. Laisser cuire le temps indiqué à découvert, tout en remuant régulièrement afin que les pâtes cuisent de manière homogène.
  5. Égoutter les pâtes dans une passoire et les secouer légèrement avant de les assaisonner selon votre goût.
    Astuce : vous pouvez réserver un peu d’eau de cuisson avant d’égoutter. Chargée en amidon, elle permet de diluer votre sauce sans la rendre trop liquide avant d’y ajouter les pâtes et elle peut remplacer la matière grasse pour avoir des pâtes qui ne se collent pas entre elles.

A chaque type de pâtes son temps de cuisson. Chez day by day, il est indiqué sur l’étiquette en magasin et sur chaque fiche produit.

Il est conseillé de les consommer al dente. Plus elles cuisent, plus leur indice glycémique est élevé c’est-à-dire que les sucres lents se transforment en sucres rapides. En conséquence, moins d’énergie durable et plus de sucre dans le sang.

Les pâtes sèches prennent environ 2 fois leur poids à la cuisson, c’est-à-dire que 100g de pâtes sèches donnent 300g de pâtes cuites. Les pâtes aux œufs cuisent moins longtemps, 100g sèches donneront 250g de pâtes cuites.

 

Et pour ne rien gâcher, que peut-on faire de l’eau de cuisson des pâtes ?

  • Désherber des allées dallées : l’amidon est néfaste pour les plantes, il ne faut donc pas verser cette eau près des plantes que vous souhaitez conserver. Plus l’eau est chaude plus l’action désherbante est puissante et profonde en terre. A manier avec précaution !
  • Chaude, elle permet de nettoyer et désincruster l’évier ou les plaques de cuisson.
  • En cuisine, elle peut servir à lier vos sauces et potages et éviter d’ajouter de la matière grasse (beurre, crème fraîche, etc).

 

Bon appétit et n’hésitez à partager vos recettes et astuces en commentaires !